Correction dictée 13 décembre

Mesdames – Grand Corps Malade

Veuillez accepter mesdames, ces quelques mots comme un hommage à votre gente que j’admire. Au cinéma ou dans la vie, vous êtes les plus beaux personnages et, sans le vouloir, vous tenez nos cœurs et nos pensées en otage. Veuillez accepter mesdames, cette déclaration comme une tentative honnête de réparation. Face au profond machisme de nos coutumes, de nos cultures, vous êtes infiniment plus subtiles, plus élégantes et plus classes que la gente masculine qui parle fort, prend toute la place. Vous êtes nos muses, nos influences, notre motivation et nos vices. Vous êtes nos mères, vous êtes nos sœurs, vous êtes caissières, vous êtes docteurs. Vous êtes nos filles et puis nos femmes. Comment ne pas être en admiration pour celles qui portent et fabriquent pendant neuf mois notre futur, pour celles qui cumulent plusieurs emplois. Celui qu’elles ont dans la journée est le plus grand, mère au foyer. Veuillez accepter mesdames, cette réelle admiration de votre force, votre courage et votre détermination.

 

0 commentaires sur "Correction dictée 13 décembre"

Commenter la publication

La Houlala Compagnie